Bye bye 2020, hello 2021 !

Article

Ca y est, 2020 est enfin terminé ! Ciao le virus, ciao les masques, ciao … Ha non, on n’est toujours pas sauvés.

Je l’avoue, en mars dernier lorsque nous avons été confinés, je me suis dit « c’est bon, c’est juste histoire de quelques mois et puis ça ira ». Bon, il faut reconnaître que je me suis bien trompée.

Si l’on s’arrête à regarder le verre à moitié vide, la tentation de céder à l’appel du découragement est grande. Les optimistes, dont je fais partie, préfèrent regarder le verre à moitié plein. En effet, le vaccin est arrivé et les perspectives d’un retour à la vie normale à partir du mois de septembre sont réelles.

Dans une interview, parue dans la Tribune d’AVOCATS.BE, j’ai eu l’occasion de répondre à une question particulièrement intéressante : « Comme présidente, quel message souhaitez-vous faire passer à vos confrères bruxellois et wallons ? ». Je pense que cette question peut se poser en interne, au sein du Barreau de Liège-Huy.

Une réponse double peut être apportée à cette question.

Premièrement, et concernant nos instances, il faut éviter l’écueil de la « Tour d’ivoire ». Les problèmes rencontrés au quotidien en raison de la crise sanitaire sont nombreux : fermeture des greffes, pratique différente selon les barreaux, attente excessivement longue pour certaines audiences, etc. Il est crucial de veiller à communiquer sur les actions entreprises pour améliorer le quotidien de nos confrères. Cette obligation de communication s’applique également au Jeune Barreau et plus particulièrement en ce qui concerne les stagiaires. Il est de notre devoir de veiller à les accompagner au mieux alors qu’ils découvrent ce métier dans des circonstances si particulières.

Deuxièmement, au début de notre stage d’avocat, on nous apprend la notion de confraternité. Cette notion, déjà essentielle lorsque « tout va bien », l’est encore plus dans les moments difficiles. Et nous vivons des moments difficiles. Il est de notre devoir de rester solidaires et de ne pas oublier les difficultés humaines qui peuvent être rencontrées au sein des autres cabinets ou dans la vie personnelle de nos confrères.

Alors haut les cœurs ! Continuons à nous soutenir mutuellement durant cette période éprouvante en gardant en tête les perspectives d’un retour à la vie normale. Si nous faisons front ensemble, nous pourrons sortir grandis. Si cette crise a été néfaste à bien des égards, il faut reconnaître qu’elle nous pousse à des réflexions, parfois inédites, qui nous permettront, j’en suis certaine, d’être encore plus solidaires. N’est-ce pas l’une des force de notre Barreau ?

Je terminerai en citant mon idole de toujours, ce Cher Roger Federer : « J’ai une mentalité très positive, et je pense que c’est ce qui m’aide le plus dans les moments difficiles ».

Mathilde RENTMEISTER

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.