Le mot du Bâtonnier de division

Bâtonnier

Mesdames, Messieurs les bâtonniers,
Chères Consoeurs,
Chers Confrères,
Chers Ami(e)s,

Tout d’abord, je ne me risquerai pas à vous souhaiter une excellente année 2021.

En grand superstitieux que je suis, je ne voudrais pas un seul instant vous faire courir le risque de vivre une année 2021 aussi catastrophique que 2020.

Je vais également m’employer à bannir les mots crise, covid-19, CORONA et leurs désormais habituels satellites, car je souhaite que nous nous tournions résolument vers l’avenir avec espoir et optimisme.

Dans ses vœux, Monsieur le Bâtonnier Bernard CEULEMANS a notamment mis en avant votre capacité de résilience face à l’adversité.

En ce qui me concerne, je souhaite mettre l’accent sur notre solidarité et notre capacité à évoluer.

 En unissant nos forces, nous nous réinventerons!  

Je suis ainsi convaincu que la nouvelle structure mise en place à l’occasion du rapprochement avec nos confrères hutois nous permettra de renforcer notre solidarité si elle est utilisée de manière optimale.

 Ainsi, à côté de Me Bernard CEULEMANS, Bâtonnier du Barreau de Liège-Huy, Me Bernard DE BOYER et moi-même, en nos qualités de Bâtonniers de division, devons être plus que jamais vos interlocuteurs privilégiés.

Je tiens à assurer pleinement ce rôle par le biais de permanences les mardi et jeudi de 10h à 12h. En dehors de ces permanences, je veille à être présent au bâtonnat au minimum toutes les matinées à l’exception du mercredi afin de me tenir à votre disposition, si besoin est.

Ma porte vous sera toujours ouverte !

Concernant notre capacité à évoluer de manière proactive, elle ne fait aucun doute et il nous incombe de vous apporter notre aide à cet égard.

Nous y travaillons à différents niveaux.

C’est ainsi qu’avec l’aide précieuse de Mes Marie MONTLUC et Julie UYTTEBROUCK, j’initie un projet qui me tient à cœur, le « site internet pour tous ».

La brève enquête que nous avons récemment réalisée démontre que nombre d’entre nous ne disposent d’aucun site internet.

Or, il me paraît que nous ne pouvons nous passer de cet outil de communication devenu plus qu’indispensable.

Notre objectif est de vous proposer, à bref délai, une solution optimale à budget raisonnable vous permettant de combler cette lacune.

Ces réflexions sur le « site internet pour tous » nous ont également convaincus de l’utilité de vous sensibiliser à l’utilisation des réseaux sociaux dans le respect de nos règles déontologiques.

Voilà encore un outil que nous sous-utilisons alors que sa place et son efficacité ne sont plus à démontrer dans notre société de plus en plus numérique.

Ainsi, permettre à chacun d’entre nous de se familiariser avec les réseaux sociaux afin de les utiliser au mieux me semble vital.

Je suis également en contact avec mes homologues du nord du pays afin de travailler dès à présent à la mise sur pied d’échanges de jeunes collaborateurs entre notre Barreau de Liège-Huy et les Barreaux d’Anvers, Gand et West-Vlaanderen. Ces derniers mois nous auront montré à quel point il est important d’adopter une position commune pour la défense de la profession et je suis persuadé que de tels échanges y contribueront.

Je reste aussi particulièrement attentif au sort des plus jeunes, car il ne fait aucun doute qu’ils constituent notre meilleur atout pour l’avenir.

Nous nous devons dès lors de les épauler au mieux !

Je suis enfin avec attention les travaux menés par la commission du genre en vue de notre colloque de rentrée, car si les apparences peuvent laisser croire que les questions de genre sont peu prégnantes au sein de notre Barreau, les apparences sont parfois trompeuses…

Je n’ai abordé que quelques projets qui me paraissent devoir être mis en lumière. Il y en a évidemment d’autres, mais je m’en voudrais d’être trop long, car votre temps est précieux et la concision s’impose dès lors.

En conclusion, ce n’est qu’en nous modernisant et en nous ouvrant aux autres que nous serons plus forts et que nous pourrons traverser, ensemble, la tempête que nous connaissons.

Bien confraternellement,

Laurent WINKIN
Vice-Bâtonnier du Barreau de Liège-Huy
Bâtonnier de la division de Liège

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.