L’avenir se construit en commun !

Article

L’unification des barreaux de Liège et Huy est devenue réalité !

 

Depuis le 1er septembre 2020, les barreaux de Liège et Huy ont uni leur force pour ne constituer qu’un seul et même barreau, composé de plus de 1050 avocats.

Ce rapprochement traduit la volonté des avocats de Liège et Huy de se forger un destin commun, profitable à tous ses membres, portés par un projet collectif qui se veut rassembleur et participatif.

L’intégration des Barreaux de Liège et Huy dans un futur partagé a suscité des incompréhensions, voire de la défiance.

Elles sont en voie d’être dépassées. La fusion a été érigée sur des bases solides, conçue par ses promoteurs comme un véritable travail de coconstruction, dans une démarche volontariste, à rebours d’une certaine culture de l’immobilisme et du repli sur soi. Des deux côtés de la rive, il s’est heureusement trouvé des esprits ouverts et entreprenants pour oser ce franchissement jusqu’à la mise en commun des intelligences collectives.

Et à bien y regarder, étions-nous à ce point différents ? L’on se méfie souvent de ‘l’autre’ parce qu’on ne le connaît pas ou que l’on ne voit en lui qu’un concurrent. En réalité, votre ‘voisin avocat’ a les mêmes préoccupations que vous et il entend, tout comme vous, contribuer au rayonnement de la profession.

En définitive, nous partageons la même passion du métier, les mêmes ambitions professionnelles, le même amour pour les valeurs de justice, d’indépendance, de liberté et aussi, il ne faut pas les taire, les mêmes interrogations et inquiétudes quant à l’avenir de la profession, de l’institution judiciaire et de la défense des intérêts des justiciables.

La réforme du paysage judiciaire est sans doute amenée à connaître de nouveaux développements. Il est question d’une possible future régionalisation de la Justice.

La réforme des Ordres et des Barreaux est amorcée. Elle se poursuivra. Au nord du pays, elle est même très avancée.

La mutation de la profession est en marche. C’est à présent une évidence. La période de pandémie Covid-19 n’a fait que rendre ce processus de modernisation plus rapide, prégnant et nécessaire.

Nous pouvons ignorer ces faits, faire comme si… Ou au contraire adopter une attitude proactive et nous inscrire de manière positive et réfléchie dans le mouvement et les changements en cours ou annoncés et, si possible, les transformer en opportunités pour l’ensemble d’entre nous, plutôt que les subir et nous réveiller dans quelques temps groggys, déforcés et hésitants quant à l’attitude à adopter.

Alors, pour affronter les défis communs qui nous attendent, nous ne serons pas trop ‘de deux’, fusionnés en ‘un seul’. Nous sommes à présent forts de notre diversité et de nos énergies rassemblées.

 

Le temps de la concrétisation

Mais tout cela, ce ne sont que des mots, certes coulés dans un protocole qui éclaire beaucoup quant aux objectifs et motivations, mais qui reste à mettre en œuvre, je serai tenté de dire « faire vivre ».

Il faut donner à cet élan commun du corps, de la substance. Les difficultés que rencontre notre profession depuis plusieurs mois en raison de la pandémie Covid-19 nous y incitent davantage.

C’est donc à présent la concrétisation qui importe et qui doit nous mobiliser. Marcher derrière les mêmes couleurs peut être fédérateur, excitant mais dans quelle(s) direction(s) et pour quoi faire ?

Notre Bâtonnier de l’Ordre et les Bâtonniers de division travaillent ensemble pour le bien commun et concrétisent les premières réalisations du Barreau fusionné.

Citons à titre d’exemples : la création d’un Comité de direction, l’élaboration d’un Recueil des règles professionnelles, la réactivation de la Commission ‘de pratiques déontologiques’, l’harmonisation des règles relatives à l’aide juridique et à la formation continue, la publication prochaine de l’annuaire commun en version papier et électronique, l’amélioration de la plate-forme SalduzWeb, la collaboration au sein des Commissions communes des administrateurs de justice et curateurs , la réflexion engagée sur une nouvelle identité graphique, la digitalisation, la solidarité dans la profession, la mutualisation des outils pratiques...,…

Tous ces projets rassemblent à présent des avocats liégeois et hutois, qui poursuivent des objectifs communs.

Le C.O. nouvellement composé amplifiera encore les ambitions dans les prochains mois.

Il est également certain que les Commissions de l’Ordre, les Jeunes Barreaux et  les avocats engagés amèneront une énergie communicative et distributive et contribueront à la réalisation d’autres projets.

 

Un nouvel espace pour se ré-inventer

La constitution d’un barreau unifié est aussi l’occasion d’un questionnement plus large, notamment sur le métier d’avocat, sur les missions et le fonctionnement de l’Ordre et de ses organes et également une réflexion plus profonde, notamment sur les questions du genre, le développement d’une solidarité professionnelle, la collaboration entre confrères, une plus grande participation des avocats aux missions et activités de l’Ordre,…

Il s’agit d’améliorer et élargir les services proposés aux avocats du barreau mais, au-delà, de porter une dynamique nouvelle, collective, locale et régionale, avec une identification forte, une plus grande visibilité de la profession.

Il faut donc veiller, rapidement, à intéresser, intégrer et  concerner le plus largement possible afin que, d’une manière ou d’une autre, le plus grand nombre s’engage, s’implique et ressente les bénéfices de cette dynamique.

Il s’agit également de valoriser le travail de l’avocat, d’améliorer notre image, de communiquer sur nos qualités, de renforcer nos compétences, de diversifier et étendre le périmètre de nos activités, de nous permettre de travailler dans un environnement modernisé et vertueux. Bref, de nous projeter dans le métier de l’avocat du 21e siècle.

Nous en avons les moyens. Nous en avons l’ambition !

A présent, nous pouvons l’envisager sur un espace géographique plus large, partout où l’avocat est présent, et notre assise régionale nous permet également de peser davantage sur les politiques et les orientations de notre Ordre communautaire.

Soyons dès lors audacieux, conquérants et confiants en l’avenir, sans triomphalisme ni prétention mal placée mais avec la volonté déterminée d’œuvrer ensemble pour notre Barreau de Liège – Huy et ses avocats.

Un barreau renforcé, vivant, inventif, innovant, qui s’affirme !

 

Pascal BERTRAND

Bâtonnier de l’Ordre des avocats du barreau de Huy 2016-2018

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.